We have a dream…

Colombie 2ème partie

Colombie 2ème partie

Après la valle Socora, nous descendons toujours plus au sud mais aujourd’hui l’étape sera vraiment courte puisque nous nous arrêtons au bout d’une vingtaine de kilomètres au Parque national del café à Monténégro. Cela nous donne une bonne vision d’ensemble de la culture, de la transformation et de la commercialisation du café à travers le monde. Nous passons la nuit à Monténégro dans la rue, à côté de la caserne des pompiers. Puis direction Popayan, la ville blanche où nous allons faire la connaissance de Guy et Sylvie qui remonte du sud dans leur immense camping car. Le monde est vraiment petit car ils ont passé presque un mois avec les Buffard! Et ils nous annoncent qu’après 7 ans de voyage ces derniers ont décidé de rentrer enfin en France… Nous qui nous faisions une joie de pouvoir les croiser en Amérique du Sud!… On est bien déçu. Tant pis, on ira les voir à Aurec… Lâcheurs!
image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

La route andine entre Popayan et Ipiales est absolument superbe. Nous nous arrêtons pour passer la nuit sur le parking de l’hôtel Jules César… Si,si, ça ne s’invente pas, Julio a laissé des traces jusqu’en Colombie. Nous nous trouvons sur un grand parking désert au bord d’un hôtel désert mais avec une vue incroyable sur la cordillère occidentale. Encore un coup de cœur que nous allons d’ailleurs apercevoir physiquement le lendemain au fond de la vallée. Toujours prêter attention aux signes. Nous demandons au petit commerce qui se trouve dans un coin du parking si nous pouvons passer une nuit tranquille ici et devant la réponse affirmative nous garons Lapinou juste au bord du gouffre, au bord du monde fantastique. Je repère un petit chemin qui serpente en contre-bas au sommet d’une arrête montagneuse et qui va affleurer l’aplomb du canyon. Demain, on ira lui dire bonjour !
Demain
Ça devient une mauvaise habitude… Après le canyon de Chicamocha, rebelote! Brume du matin,chagrin!
Un peu dégouté je demande alors au gars qui est descendu exprès de sa montagne pour écouter son poste radio portatif, juste derrière Lapinou…, si la brume va mettre longtemps à se dissiper? Et il me répond, qu’ici, tous les matins il y a de la brume et qu’il va falloir attendre deux ou trois heures avant qu’elle se lève.
…Un quart d’heure plus tard, il fait grand beau!!! Pas près de travailler à Météo Colombie le gars… Du coup on part se faire une ballade à pied dans la campagne andine pour y vivre un moment de pur bonheur. Première petite balade dans les Andes. On chemine sur d’étroits sentiers à flanc de ravin mais qui desservent une multitude de petites parcelles cultivées. On passe devant de petites habitations dissimulées dans les replis de la montagne, on observe au loin les paysans travailler sur leurs lopins de terres verticales puis la petite sente monotrace s’arrête dans la cour d’une masure. On n’ose pas trop s’avancer lorsque je repère dans un coin une bonne grosse indigène accroupie. Je lui demande de loin, par où il faut passer pour rejoindre le chemin que j’ai vu sur la crête et, sans bouger de son coin (on se demande si elle est assise en train de somnoler ou si elle est en train de couler un bronze…), elle nous indique le passage que nous avons raté. Remis sur le bon aiguillage, nous pouvons enfin nous régaler du paysage envoûtant, enfin seuls en pleine nature et en parfaite harmonie avec celle ci. Je commence à parler à mon cœur.

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

De retour sur le parking, nous pouvons même faire le plein d’eau puisqu’il y a un robinet approvisionné par l’eau de la montagne. Donc un excellent coin gratuit pour faire une halte ressourçante dans un environnement magnifique. J’adore pouvoir admirer de superbes paysages dans le silence du petit matin pendant que Mich ronfle encore grassement sous la couette… Ce soir nous récidivons dans un autre lieu magique à une dizaine de kilomètres de la frontière équatorienne. Je vais poser une petite prière pour quelqu’un de cher au sanctuaire de Nuestra Señora de las Lajas, une église néogothique jetée récemment entre les deux rives d’un petit torrent encaissé dans la montagne. Le lieu est vraiment typique et mérite le détour. L’accueil par les marchands du temple est comme partout ailleurs mais si vous continuez sur la route de Potosi vous pouvez faire le tour du canyon et passer sur l’autre rive de la basilique. A l’entrée de Potosi, nous prenons donc la première piste sur notre droite qui, après avoir longé le précipice, va nous amener juste au dessus de la cathédrale. Magique. Nous allons passer la nuit ici, au milieu d’un petit hameau avec vue plongeante sur l’église illuminée. Bien que je n’y ai pas ressenti de vibration particulière, le lieu est envoûtant et le plaisir des yeux intenses. Derniers instants en Colombie, un pays qui nous aura surpris par la beauté de ses paysages et par la gentillesse de ses habitants. Nous y avons passé 3 semaines sans jamais passer une nuit dans un camping, une seule fois sur un parcadero payant (3€) et deux fois dans le pré d’un restaurant dans la Valle de Socora, tout le reste du temps nous avons bivouaqué seul dans des prés, aux abords des églises ou dans des rues et pourtant nous n’avons jamais ressenti la moindre once d’insécurité potentielle. Bien sûr il y a des endroits à éviter mais ce pays mérite beaucoup mieux que la réputation que nos média veulent bien lui donner. Encore une idée reçue à mettre au panier. Heureusement qu’avant de partir on n’avait déjà pas trop d’idées… S’aurait quand même été sacrément ballot de passer des années à se bourrer le crâne avec des conneries pour se rendre compte beaucoup plus tard de son immense bêtise…
Ce soir je suis triste car je viens d’apprendre qu’une personne qui a beaucoup compté pour moi semble bien malade. Je tiens à en parler ici car ce blog s’attache à retracer toutes mes émotions, émotions liées au voyage bien sûr, mais aussi liées aux gens qui, même si ils sont aujourd’hui très éloignés géographiquement de moi, restent et resteront indéfectiblement toujours près de mon cœur.
Merci

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

Commentaires sur: "Colombie 2ème partie" (1)

  1. magnifik…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :