We have a dream…

J’attends ce moment avec impatience. Après notre rencontre sur la Natchez road avec son père Bruce qui nous avait si gentiment offert le repas avec sa femme dans leur immense RV (Récréational Véhicule ), nous allons rencontrer sa fille Tracey qui vit à côté de Shreveport dans le nord de la Louisiane. Elle est professeur dans une hight school, elle parle le français…et elle roule avec une corvette! Deux choses de bien sur trois…(joke!)

image

image
En l’absence de tout autre renseignement, nous nous demandons dans quelle type de maison Tracey et sa famille peuvent bien habiter?
Un appartement? …pas très répandu en Amérique
Un mobil home? …très très répandu en Amérique avec toutes les variantes possibles, de cosy à très…trash! Avec malheureusement beaucoup plus de trash que de cosy…
Une villa en bois dans un vieux quartier? …pas beaucoup de villes au USA avec des vieux quartiers!
Une villa dans un parc résidentiel? …c’est l’habitat classique de la middle class que l’on trouve dans toutes les banlieues des villes…après les parcs résidentiels de mobil home! En fonction des quartiers, plus ou moins riches, les maisons ou mobil home sont en plus ou moins bon état…, il peut aussi exister des communities où la vie du lotissement est régit par un esprit communautaire et souvent une certaine foi.
Au fur et à mesure que nous approchons du « arriving at destination » répété plusieurs fois par jour par notre cher GPS et qui rythme notre journée, nous traversons tout les habitats cités ci-dessus. La rue faisant plusieurs miles de long, comme toutes les rues américaines et dans notre empressement de découvrir Tracey, à chaque type de quartier qui défile, nous nous imaginons une nouvelle famille que l’on suppose typique de ses différents lieux de vie si proches et pourtant si dissemblables.

image

image

image

image

image
« Arriving at destination », le GPS vient d’annoncer le lever de rideau.
…Rien, la route est déserte à cet endroit. Mireille nous a déjà souvent fait le coup et nous y sommes maintenant habitué, la dernière fois que les indication de notre GPS nous ont amenées en rase campagne c’était il n’y a pas si longtemps quand on recherchait un camping en Floride et qu’on a fini dans un camp de manouche… Après un rapide coup d’œil circulaire nous avisons l’entrée d’un lotissement un peu plus loin, nous nous y engageons à la recherche d’une corvette jaune…C’est un beau lotissement avec des vraies maisons en dur, de grands terrains parfaitement entretenus, de belles voitures bien propres stationnées sagement sur la pelouse ou devant les porches d’entrée, et au milieu de la rue, qu’est-ce que l’on trouve?
…Un Lapinou plein de boue en train de zigzagué de droite à gauche à la recherche d’une hypothétique corvette jaune. En plus la photo que m’a montré Bruce était peut-être vieille et la corvette vendue depuis longtemps! Nous scrutons donc chaque maison, sachant que le » neighborhood is watching »…et que Nine one one ne devrait pas tarder à pointer le bout de son nez! Mais avant que le copain arrive, sur notre droite, sagement garée derrière une belle maison, je vois poindre le galbe gracieux d’une corvette…jaune. Mon cœur s’accélère, nous touchons certainement au but et je gare Lapinou sagement le long de la route en faisant attention à ne pas empiéter sur le gazon fraîchement tondu. On ne va pas commencer tout de suite à faire de grandes traces sur la pelouse…! Ensuite on attend sagement pour voir si une manifestation humaine se produit. En effet en Amérique il n’y a jamais de nom sur les boîtes aux lettres, seulement un numéro…donc si tu n’as pas le bon numéro, tu es cuit! …et c’est copain Nine one one qui se pointe! Présentement Nine one one n’aura pas le temps d’intervenir et c’est une fringante Tracey qui nous accueille à bras ouverts. Nous trouvons une famille bourgeoise traditionnelle américaine telle que l’européen moyen dont nous faisons partis se l’imagine. Belles voitures, belle maison sur un terrain parfaitement entretenu abritant une grande famille avec 4 enfants adorables s’échelonnant de 7 à 16 ans, les deux parents ont de bonnes situations dans l’armée et dans l’enseignement et, comme de très nombreux américains, ont eu au cours de leurs vies professionnelles à déménager de nombreuses fois, impliquant à chaque déménagement la recherche de nouvelles écoles pour les enfants, la création d’un nouveau réseau d’amis ainsi que la participation inévitable à la vie sociale de la community. Tracey nous présente toute son adorable petite famille avant que John, son mari, revienne du travail et nous allons passer tous ensemble une excellente soirée à discuter des différents « Way of Life » américains et français en savourant le délicieux repas mitonné par Tracey. Dans ses moments là, le temps passe vite, trop vite et après une nuit de repos sous le regard bienveillant de notre belle corvette jaune, nous revoilà déjà de nouveau sur la route pour de nouvelles découvertes, de nouvelles rencontres, toujours trop furtives mais ô combien chargées d’émotions. J’espère que, de retour en France, nous aurons l’occasion un jour de pouvoir accueillir ses personnes qui ont acceptées de partager leur temps et leurs différences avec nous, qui ont su aller au delà de leurs peurs et dont l’envie de découvertes saura les amener sur le chemin de notre porte qui leur sera toujours grande ouverte. Encore merci à vous tous pour votre accueil et votre gentillesse et… « you are welcome…in France!  »
image

image

image

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :