We have a dream…

La Floride côte Ouest 2

A partir de la superbe ville de Naples nous commençons par remonter la côte Est de la Floride doucement en direction du nord, c’est très touristique et urbanisé, pas beaucoup d’espace naturel vierge non privatisé…on trouve un accès public à la plage vers Sarasota. On se baigne dans une mer toujours aussi agréable et nous avons la chance de pouvoir profiter encore d’un beau coucher de soleil avant de passer à la corvée floridienne pour trouver un coin où dormir tranquille sans avoir trop de chance de se faire déloger par la police…

image

image
On se pose rapidement sur le parking d’un motel en plein centre de Saratosa où nous y passerons finalement une nuit bien tranquille. Le lendemain, vu que nous recherchons plutôt des coins sauvages et que ça n’a plus l’air trop le cas par ici, nous traçons la route plein Nord jusqu’à Tallahassee soit une étape de 500 kms que la SuperMich va avaler le sourire aux lèvres. Cela fait déjà un mois que nous sommes en Floride et si nous voulons diversifier un peu notre connaissance des états-unis il va quand même falloir que l’on se remette à rouler un peu. Mais là, il a fallu que je l’arrête sinon elle continuait jusqu’à Yellowstone!
A Tallahassee, il commence à se faire tard et nous nous arrêtons sur le parking du premier MacDonald que l’on croise. Nous sommes dans la capitale administrative de la Floride et la nuit est un peu bruyante à mon goût. Mon envie de vert pâturages et de calme devient pressante…
Au réveil, il fait beau,…bruyant mais beau. Il y a écrit sur le panneau publicitaire du Mac-Do « Billions and billions de clients servis » Il est 8h du matin et vu la queue qu’il y a sur les deux files du Mac Drive, vu le bruit qu’il y a eu pratiquement toute la nuit (le fast food est ouvert 24h/24), je veux bien le croire. Nous sommes un vendredi, notre objectif est de remonter sur la nouvelle Orléans en profitant encore un peu de l’eau chaude du golf du Mexique. Nous commençons par prendre dès la sortie de Tallahassee la US 98, petite route qui longe le golf du Mexique où le paysage est superbe, vue sur le golf, peu de circulation à travers des espaces vierges ou le long de jolies maisons sur pilotis. Le niveau de vie apparent de ce tronçon de cote est plus raisonnable, voir beaucoup plus raisonnable que tous les endroits où nous nous sommes jusqu’à présent promenés…mais nous nous y sentons aussi beaucoup plus à l’aise.

image
A midi nous nous arrêtons dans un très joli village au nom sympathique d’ APALACHICALA.
Enfin un village à taille humaine…où plutôt à taille européenne devrais-je dire. Jolies maisons en bois, commerces sympa et originaux, petites rues, gens accueillants, tout ce qui nous va bien. On hésite à rester là mais comme il n’est encore que 15h on continue à rouler un peu…On n’aurait pas du! Jusqu’à Panama City la route est belle et le centre ville de Panama City a l’air superbe. De belles maisons dans des allées ombragées de chênes ornés de mousses espagnoles, des plages qui ont l’air sympa, un centre-ville aéré de taille normale, reste juste à trouver un point de chute pour Lapinou.
Et là REGALÈRE! Pas moyen de trouver un coin où se poser tranquille. On a beau demander à des propriétaires de maisons où nous avons repéré de la place de libre devant où proche de leurs maisons…si ils connaissent un endroit où on pourrait passer la nuit…, pas un ne nous propose (comme c’était systématiquement le cas dans le Nord/Est…) de pouvoir rester devant chez eux!
Finalement je comprend mieux les raisons de la guerre de sécession!!! L’opposition Nord/Sud…(remarquez…en France on trouve la même opposition! Plus facile de garer un camping car à Dunkerque qu’à Nice!)
Va s’ensuivre une recherche épuisante d’un simple lieu gratuit de parking pendant plus de cent kilomètres de cote! On va suivre le bord de mer où tout n’est plus maintenant qu’une succession infâme de barres d’immeubles style Grau du Roi, de parcs d’attraction divers, de motels miteux, de loueurs de vélo et de scooter, de mini golf et de zones commerciales jusqu’à la ville bien-nommée…DESTIN.
Et là, je me dis que ce nom nous est prédestiné:
– soit le nôtre est de trouver un endroit ici pour faire une escale sympa
– soit, comme j’en ai plein les bottes de ne pas pouvoir me garer où je veux, si on ne trouve rien non plus ici, on rejoint au plus vite l’Interstate 10 pour dire adieux à cette partie Nord/Ouest de la Floride beaucoup trop urbanisée à destination d’un tourisme de base aux grands détriments de sa beauté naturelle.
…Le destin ne nous a pas été favorable! Même les state-park sont complets. On est vendredi et si ce côté de la Floride d’après le Petit Futé (qui l’est beaucoup moins que le guide du Routard d’ailleurs…) n’est pas très touristique pour les étrangers, pour les américains moyens c’est tout le contraire. Il y a des embouteillages de partout, ça grouille de tous les côtés, c’est laid, bruyant et ça pue. ( Parce-que en plus le coin est aussi industriel…et oui, ça va bien avec le tourisme de masse, le terrain doit être moins cher, peut-être même légèrement radioactif…) Bon, vous avez compris que j’en ai vraiment plein le c…
C’est donc avec la haine que je fonce maintenant sur l’autoroute I10 avec pour seule envie de quitter cette Floride de fou pour retrouver le calme de l’Alabama. L’autoroute I10 est un havre de paix, elle serpente gentiment dans un cadre verdoyant reposant. La circulation est redevenue fluide, même si aux States pratiquement toutes les autoroutes sont gratuites elles sont rarement surchargées. L’air, du à l’environnement ombragé et à la vitesse, est maintenant ressenti comme étant beaucoup plus frais et Lapinou ronronne allègrement, très allègrement…Jamais il n’a encore été aussi vite! 105 km/h au GPS!!! mais il faut vraiment que je m’éloigne au plus vite de cette pression économique qui me donne envie de vomir.
Nouvel objectif: la première aire de repos venue sur l’autoroute. On peut y dormir gratuitement et en plus c’est surveillé…On n’a pas encore testé ses rest aéra! Cela va être l’occasion.

image

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :