We have a dream…

La GÉORGIE

La GÉORGIE

En route pour la cote Est du golf du Mexique et pour la Floride, nous traversons l’état de Géorgie où nous trouvons enfin une météo un peu plus chaude. Il pleut toujours aussi souvent (au moins une fois un jour sur deux) mais on peut sortir sans nos doudounes…
La ville de Macon est superbe avec ses innombrables maisons de planteurs et nous passons la nuit au pied de l’une d’elle, troublant seulement la quiétude des lieux au petit matin, lorsqu’en se réveillant et en poussant un coussin,… Mich accroche le bouton déclenchant la sirène de l’alarme…
Au lieu de l’arrêter de suite, et devant le bruit relativement proche…elle me regarde, au bout de quelques secondes…, avec sa petite mine vaguement inquiète de souris fautive et me dit d’un ton interrogateur :  » c’est pas nous ? » ….
…moi, à moitié endormi et pensant que c’est l’alarme d’une autre voiture qui c’est déclenché comme cela arrive souvent, ne prend même pas la peine de répondre….

…avant de réaliser que c’est bien Lapinou qui couine et de sauter enfin sur l’interrupteur pour faire enfin cesser ce tapage diurne avant que tout le quartier ne finisse sur le trottoir à méditer devant cet étrange engin venu de si loin…
Nous nous faisons alors tout petit et bien silencieux pendant un moment, craignant l’apparition du Sheriff fait moi peur…,mais rien, seul le propriétaire d’une voiture, garée derrière nous, choisit de partir au boulot peut-être un peu plus tôt que d’habitude, réveillé par le tocsin français…
image

image

image

image

image

image

image

Pour changer, il pleut, à verse, mais l’endroit est si enchanteur que nous restons lové dans Lapinou jusqu’à tard dans la matinée. Lorsque le temps s’apaise enfin, nous partons visiter l’intérieur de l’une de ses fastueuses demeures. Celle que nous choisissons a été construite en 1856 par M Hay, riche commerçant ayant fait fortune dans la banque et le chemin de fer. La structure de la maison est en brique mais à l’origine les murs extérieurs avaient été recouvert d’un enduit blanc sur lequel on avait dessiné ombres et contours simulant une construction massive en pierres. Après avoir gravit l’escalier montant au porche d’entrée, on arrive devant une massive double porte en bronze, avec forces moulures et autres décorations raffinées. Sauf qu’en fait, la lourde porte de bronze est en bois mais recouverte d’une exceptionnelle peinture imitant à s’y méprendre le bronze patiné…Nous pénétrons ensuite dans l’immense hall d’entrée aux murs latéraux recouverts de marbre vénitien, sauf que l’immense hall ne l’est pas tant que ça (toute proportion gardée…) car le fond du hall est habillé d’une fausse porte d’entrée, identique à la fausse vraie que nous venons de franchir mais équipée de glaces reflétant la vraie fausse… donnant ainsi l’impression d’un immense couloir…Encore plus fort, le marbre des murs est en réalité de la peinture en trompe l’œil et il faut vraiment toucher le mur pour s’en rendre compte! Et la visite se poursuit ainsi avec tout un tas de détails amusants allant des portes dissimulées dans l’épaisseur des galandages à celle carrément camouflée derrière une niche sur un palier d’escalier et camouflant l’accès à une pièce secrète. On trouve également un ascenseur manuel…caché derrière une porte de placard, un réseau de canalisations acoustiques dans chaque pièce reliée à la cuisine et à la chambre de la bonne pour pouvoir appeler les domestiques à partir de n’importe quelle pièce de la maison et tout un système ingénieux de chauffage central, de ventilation et d’amené d’eau froide et chaude jusqu’au 3ème étage par l’intermédiaire d’un système de conception française svp! (pour les connaisseurs l’ équivalent du système Bélier) Pour une maison construite à la fin du 19ème siècle c’était quand même bien. En plus il parait que, à l’époque, faire peindre des murs en trompe l’œil coutait plus cher que de les habiller en vrai marbre…mais ça j’ai quand même du mal à le croire…c’est comme si maintenant tu achetais une Rolex chinoise plus chère qu’une vraie montre Rolex…

image

image

…y prendrait pas les touristes pour des ploucs des fois?
L’Amérique semble souvent aimer à se prendre pour le centre du monde, comme le mentionne une pléthore de panneaux le long des routes se terminant immanquablement par « biggest of the world! »…
Avec le temps et les trois différents propriétaires il y’a bien sur eu des modifications apportées mais toujours dans le même esprit de …camouflage pour être gentil. Le plus drôle étant que le premier crépi imitant la pierre s’étant abîmé, il a été refait, sur les briques originelles, un autre crépi, rouge cette fois, sur lequel a été tracé avec précision le dessin des briques qui étaient dessous….J’ai enfin trouvé d’où vient le proverbe: Pourquoi faire simple quand on peut faire compliquer !
…Il vient de la Hay House à Macon en Géorgie USA!!!

Après cette belle visite nous filons vers la mystique ville de Savannah où a été assassiné le secrétaire de Jim Williams dont l’histoire, racontée par John Berendt dans son best-seller  » Minuit dans le jardin du bien et du mal », va donner ses lettres de noblesse à la ville. Il faut paraît-il visiter le cimetière Bonaventure et les différents squares un jour de petit matin brumeux où la mousse espagnole qui entoure les arbres millénaires flotte dans les airs en ondulant comme des ombres fantomatiques, réminiscences de toutes les âmes des pendus locaux…

image

Dommage, on n’aura pas eu,pour cette fois, ni l’orage journalier, ni la brume matinale, ni le souffle du vent lugubre dans les frondaisons, nous avons du nous contenter seulement de deux petites prunes…
Une, parce que Lapinou était garé à cheval sur la marque de séparation entre deux places en épi…? alors que le parking était désert… et une autre, toujours au même endroit et au même moment parce-qu’on n’avait pas payé le parcmètre. L’enc..é de chicken ne devait pas aimer ni les Francais, ni les ploucs, donc deux prunes…(eau cuit, pruneau cru…, c’est là où je les ai mises !)

image

Après on a eu l’idée lumineuse de suivre les petits cars touristiques qui sillonnent la ville pour faire voir aux touristes les meilleures spots. Quand le chauffeur du car est descendu de sa bouse, ce n’était pas pour nous demander si on voulait la version française de son descriptif audio…et on a pris notre air habituel de benêts en hochant le tête « Yès,yès…franchais, pas comprendre » Après avoir aboyé un peu il est réparti en boitillant. …Tant d’effort pour si peu ! Déjà quand ils parlent normalement on comprend pas grand chose mais là, quand ils aboient…
J’aurai bien continué à le suivre un peu pour rigoler mais Mich n’était pas d’accord…alors au carrefour suivant, on a juste fait un grand coucou à tous les passagers du car qui, au lieu d’écouter religieusement le chauffeur, étaient maintenant tous retournés et nous regardaient comme des extra terrestres…à moins que se ne fut comme des malotrus… Ploucs un jour, ploucs toujours.
Quoi qu’il en soit, malgré ses prunes et ses chauffeurs de car grincheux, Savannah nous a enchantés avec un centre ville enfin agréable à parcourir à pieds, une rue le long du port décadente à souhait et toujours ses belles demeures coloniales en bois magnifiées par cette mousse espagnole typique de la Géorgie du sud.
L’attrait des crocodiles va maintenant nous emmener encore un peu plus au sud dans les Golden Isles et leurs marais. La suite bientôt.

Savannah

Savannah

image

image

image

image

image

image

image

Advertisements

Commentaires sur: "La GÉORGIE" (2)

  1. BERNAUD Gérard a dit:

    Bonjour,

    Après nos 15 jours au Cap Vert et un bref passage au guizay, nous voici en Corse.

    Vos toujours agréables commentaires nous permettent de profiter de vos péripéties,
    parfois savoureuses, et de suivre votre périple étape par étape.

    Il semble que la Corse soit un peu plus ensoleillée que vos contrées visitées.

    Vous avez du apprécier de pouvoir rencontrer Estelle.

    A bientôt pour de nouvelles aventures.

    Bises.

    Blandine, Gérard & Raphaël

    • Bien le bonjour à vous, à Raphaël et à tous ceux qui font l’effort de nous lire…
      Heureux aussi de voir que vous avez eu votre dose de soleil, absent apparemment de bien des endroits en France. Ici aussi, il parait que c’est exceptionnel autant de pluie et de froid…nous sommes actuellement en Floride ou nous avons enfin trouvé un temps plus clément bien que la semaine dernière il y ait eu ici un mini hurricane… On en profite pour faire une petite halte de quelques jours.
      Bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :