We have a dream…

Le véhicule idéal suite 2

Cà y est, c’est décidé, je veux le même ! (un Nissan Atleon 5t5 détaré en 3.5t)

Le problème c’est que le véhicule qui correspondait à l’idéal de Gérard (et par extension au mien) n’existait pas dans l’offre des fabricants de camping car !

Gérard avait décidé de se construire lui même son véhicule idéal en partant d’une base neuve…mais là on sortait du budget que j’avais attribué au véhicule  et de mes compétences pour la fabrication.

Ne restait plus qu’à essayer d’en trouver un d’occasion mais là aussi je me suis vite rendu compte que ce concept de véhicule deux roues motrices en poids lourd détaré n’était vraiment pas courant dans le milieu du voyage. En deux roues motrices on trouve soit du fourgon classique (ivéco daily, renault B110, mercedes sprinter, Peugeot boxer), soit du camping car classique mais dès que l’on passe au gabarit supérieur on tombe soit sur du camion 4×4 soit sur des autocars transformés mais au bout de six mois de recherches intensives sur le net, rien qui pouvait ressembler de près ou de loin à ce fameux Nissan…

Comme je ne souhaite pas partir avec un fourgon 3.5t 4×4 pour des raisons de fiabilité des systèmes de transmission et pour des raisons de disponibilité et de coûts des ses pièces fragiles, comme je ne souhaite pas prendre un camion poids lourd pour des raisons d’agrément de conduite, de contraintes importantes en cas de crevaison, de consommation importante, d’impossibilité de conduite par ma femme, de gabarit, etc…, comme je ne veux pas non plus d’un camping car traditionnel inapte a subir des centaines de kms de pistes en tôles ondulées sans dégâts irréversibles au mobilier, …je me tourne alors vers l’offre de fourgon 3.5t ou 5t détaré , des années 1995 à 2000 pour des questions de simplicité électronique,  aménagé simplement pour d’éventuelles réparations intérieures aisées, et en deux roues motrices seulement pour une question de fiabilité et de prix.

…et là, nouveaux problèmes….

Les fourgons de plus de dix ans ont souvent déjà eu une vie de dur labeur qui ne leur a rien épargné, ni la carrosserie qui porte souvent de nombreux stigmates de la maladresse des uns et des autres, ni le moteur qui affiche souvent des kilométrages largement au dessus de 200 000 kms !, ni un entretien souvent négligé et qui s’espace de plus en plus avec le temps…

Finalement peut-être que Gérard a suivi le même cheminement intellectuel que moi pour en arriver à se construire lui même son véhicule !

Et je crois bien que cela va finir comme çà pour moi aussi, puisque devant les spécificités de mes choix…il n’y a pas d’offre !  Par contre, pour des raisons de budget j’envisage de partir sur un châssis cabine et une caisse frigo d’occasion.

…et là, nouveaux problèmes….

Trouvez un châssis cabine détaré en 3.5t d’occasion en empattement court, avec un blocage de différentiel arrière, un pont court et pas trop de kilomètres ….c’est pas fait non plus.

Et pareil pour une caisse frigo d’occasion qui n’ait qu’une seule porte latérale sans porte arrière…en général celui qui achète une caisse frigo c’est pour pouvoir transporter des denrées alimentaires, donc c’est aussi pour pouvoir charger et décharger facilement, donc toutes les caisses frigo destinées à un usage commercial sont muni d’une ou deux portes arrières alors que moi je ne veux qu’une petite porte latérale….

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :