We have a dream…

Ma philosophie du voyage

Comme je ne peux pas travailler à cause des températures négatives, je reprends quelques interventions que j’ai faite sur différents  forums…et j’ai pris beaucoup de plaisir à relire celle là et je ne résiste pas au joies du réchauffage (très agréable par les temps qui court :mrgreen:)
Pris sur un forum de voyageurs axés sur les véhicules tout terrain.
Dans l’ouverture de ce post j’ai relevé cette phrase d’Hippo…
« Mais ce qui anime la plupart des gens de ce forum est plus le voyage…sinon on se tournerai vers un autre type de véhicule je suppose.
« :?: :?:Si le moteur principal est le voyage….on devrait alors se foutre du véhicule car  » peut importe le flacon pourvu qu’on est l’ivresse… »
L’histoire et l’expérience de nombreux voyageurs montrent bien que « à cœur vaillant rien n’est impossible », à pieds, en vélo en voiture ou en camion, avec ou sans argent, voyager est possible.

Alors 4×4 ou 4×2, camion ou vl, Asie ou Amériques ????

Qu’est-ce que l’on a comme chance de pouvoir se poser ces questions au combien futiles,… alors que la seule question qui se pose à de nombreux aspirants voyageurs est de savoir comment franchir les barbelés de leurs dictatures.

Ma philosophie du voyage ?
Surement pas sauver le monde…en amenant ici ou là des stylos, des vêtements, des médicaments alors qu’à deux pas de chez nous il y a encore des gens qui meurt par manque de soins, qui meurt de froid et qui meurt aussi de connerie…dans un pays pourtant pleins de stylos!

Pour moi le voyage c’est devenir une éponge, c’est avoir le temps pour apprendre à découvrir le monde qui nous entoure d’une façon transparente sans vouloir toujours juger, modifier, améliorer, rentabiliser…
A quoi sert d’avoir l’heure et toute la technologie du monde dans ses mains ou dans son véhicule si on n’a pas le temps.

A la lecture de nombreux blogs de voyage je suis surpris par l’emprise de cette notion de temps qui semble ronger de très nombreux voyageurs. Le voyage pour moi est synonyme de lâcher prise, de liberté absolu, d’harmonie avec l’Univers mais certainement pas la course aux nombres de pays traversés, la course aux visas, la course aux monuments, la course au cyber café, etc… Une course autour d’un programme établi avec soin est déjà perdue d’avance et ma vision du voyage n’est pas celle d’un challenge limité dans un espace temps.

Alors 4×4 ou 4×2, camion ou vl, Asie ou Amériques ????

Aucune importance, l’important c’est de voyager!

…Et pourquoi la découverte serait meilleure loin du goudron…parce-que l’herbe est plus verte que le goudron? ou parce-que le goudron, bin on connait déjà bien!

Pour créer des liens un peu moins superficiels que le traditionnel discours bouf,météo rien de tel qu’une bonne séance de mécanique ou de désenlisement avec l’aide d’autochtones. Et si on recherche ce contact…moins le véhicule sera performant sur piste plus les liens avec les autochtones seront fréquents :mrgreen:

Il parait qu’il n’y a que 24h dans une journée alors il ne me parait pas utile d’essayer d’en faire plus que ce que peut nous offrir la nature.

Ce qui n’est pas fait aujourd’hui sera peut-être fait demain,…peut-être pas…Et alors ? :D

Aventurier
Aventurier
 
Messages: 50
Inscrit le: 13 Avr 2011 07:27
Type de véhicule: atleon
Département: 43
Hobbie(s): Le trial et la nature
http://forum.bernard.debucquoi.com/viewtopic.php?f=11&t=811
Advertisements

Commentaires sur: "Ma philosophie du voyage" (2)

  1. il y a ceux qui voyagent, et ceux qui ont voyagé. Je fais partie de la deuxième catégorie, et un bon voyage vous remonte des années après, comme un parfum dont on ouvre à volonté le flacon.

  2. Bonjour Jean

    J’ai commencé à parcourir votre blog qui me semble très intéressant et j’ai noté au hasard cette phrase:

    « La vie devient plus difficile, nous ne pourrons reproduire les mêmes choses, avec la même intensité, et comme le dit Freud dans son autobiographie, la puissance de la pensée est plus forte que les choses »

    Depuis les années 80, j’ai toujours entendu ce fameux : « c’était mieux avant » et pourtant depuis cette date j’ai pu faire pleins de choses que j’ai trouvé formidables et j’espère bien en faire encore quelques autres…

    Vous dites « nous ne pourrons reproduire les mêmes choses », vous avez probablement raison,…et vu le nombre d’horreurs passées, c’est peut-être heureux…mais une chose est certaine, c’est que nous pouvons continuer à vivre des moments intenses,… et le nomadisme est peut-être un juste retour aux sources…

    En attendant rien de rien, chaque instant vécu est source potentielle de bonheur.

    Phil

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :